Impact de l'augmentation de la pression intra-abdominale sur la morphologie du musculus levator ani

29/01/2015
Impact de l'augmentation de la pression intra-abdominale sur la morphologie du musculus levator ani

ANALYSE IRM

Introduction

Le musculus Levator Ani est considéré comme un amortisseur des contraintes pelviennes. Il constitue un dôme dont l’affaisemment est une des causes principale de la descente des organes pelviens. Il semble donc important de mieux comprendre comment réagit ce muscle aux contraintes et d’établir une relation entre la morphologie et la pression intra abdominale. Nous sommes en droit de nous poser les questions suivantes :

  • (1) Existe-t-il une pression limite au-delà de laquelle la coupole du Levator Ani change de courbure?
  • (2) Le Levator Ani joue-t-il un rôle d’amortisseur et perd-il ce rôle à une pression donnée?

Protocole

  • (1) Nous réalisons des séquences IRM (Figure 1) en situation de repos et sous différentes contraintes (augmentation de la pression intra-abdominale à différentes intensités).
  • (2) La pression intra abdominale est mesurée grâce à une sonde anale (pilotée par hardware IWORX 214) (Figure 2) et standardisée grâce à l’utilisation d’un piston résistif étalonné (fabriqué en matériaux non ferromagnétiques afin de pouvoir rentrer dans le tube IRM) (Figure 3).
  • (3) Réalisation de corrélation statistique entre la morphologie du muscle et les contraintes mécaniques intra abdominales.

Analyse statistique

Après vérification de la normalité de la population par le test de Kolmogorov-Smirnov, nous réalisons un test d’analyse de variance (ANOVA avec le post test de Student Neuman Keuls) (p = 0,05) couplé à un calcul du coefficient de corrélation (Paerson).

Résultats et conclusions

L’analyse visuelle montre un léger affaissement du dôme musculaire. Cependant les résultats de l’analyse statistique ne montre pas de modification. La courbure du musculus Levator Ani, ne présente pas de variation significative de son rayon de courbure. Cela illustre que ce muscle c’est déformé, sans changer fondamentalement de morphologie. Le dôme musculaire a donc réalisé un amortissement de la contrainte, sans perdre ses caractéristiques morphologiques. Le musculus Levator Ani ne modifie pas son rayon de courbure lors de l’augmentation de la pression dans l’enceinte manométrique abdominale. Ce protocole devrait être appliqué à des populations de femmes appartenant à des tranches d’âges différentes afin de réaliser une corrélation entre 3 paramètres : l’âge, la contrainte abdominale et la déformation de la structure musculaire.

Voir le PDF

Retour

Connexion - Mentions Légales - Politique Vie Privée - Gestion des Cookies